droit


Also found in: Dictionary, Thesaurus, Idioms, Wikipedia.

Droit

[French, Justice, right, law.] A term denoting the abstract concept of law or a right.

Droit is as variable a phrase as the English right or the Latin jus. It signifies the entire body of law or a right in terms of a duty or obligation.

droit

noun appurtenance, authority, authorization, birthright, certification, claim, due, dueness, easement, empowerment, entitlement, faculty, franchise, just claim, legal power, legal right, legal title, license, licitness, power, prerogative, prescriptive right, pretension, right, sanction, vested right, warrant
Associated concepts: right
See also: authority, birthright, capacity, due, franchise, interest, license, ownership, prerogative, right, title

DROIT. A French word, which, in that language, signifies the whole collection of laws, written and unwritten, and is synonymous to our word law. It also signifies a right, il n'existe point de droits sans devoirs, et vice versa. 1 Toull. n. 96; Poth. h.t. With us it means right, jus. Co. Litt. 158. A person was said to have droit droit, plurimum juris, and plurimum possessionis, when he had the freehold, the fee, and the property in him. Id. 266; Crabb's H. Eng. L. 400.

References in periodicals archive ?
Revue de droit d'Ottawa [ci-apres [beaucoup moins que]RDO
j'ai fete mon trentieme anniversaire a la Faculte de droit et au
Vers la fin de mes etudes en droit a l'Universite de Toronto
obtenu le poste et j'ai enseigne deux ans a la Faculte de droit de
Dans son chapitre final, l'auteur examine egalement les consequences politiques des mesures restreignant le droit des demandeurs d'asile.
Pierre-Andre Theriault est un fellow a la Faculte de droit de l'Universite Dalhousie et candidat au doctorat en droit a la Faculte de droit Osgoode de l'Universite York.
On peut donc s'interroger sur l'avenir de ces conflits internes avec le recul, y compris en Europe malheureusement, de << l'Etat de droit >> malgre les rappels a l'ordre des institutions non seulement supranationales mais egalement intergouvernementales dans une periode favorable aux populismes europhobes.
El profesor Daillier, y Alain Pellet (<< l'accompagnateur de toute ma carriere >>, le llamo Patrick Daillier en uno de sus articulos) lo recuerda en las palabras previas del libro que se escribio con motivo de su jubilacion (Union Europeenne et droit international, Paris, Pedone, 2012), que espeto a quienes le preguntaron como festejarla, << pas des melanges >>, no ha querido faltar en este.
Note : Cette participation aux << Melanges Bermejo >> a ete inspiree par notre contribution au << Dictionnaire des idees recues en droit international (Pedone, 2017) en l'honneur de notre ami Alain Pellet, cette precedente contribution etant plus orientee vers le fond de la doctrine de G.
L'effacement progressif des frontieres nationales, l'harmonisation des secteurs croissants de l'experience juridique, la croissante interdependance entre les differents niveaux de regulation et l'emergence de plusieurs formes de droit <<hors d'Etat>> (a la fois a l'interieur et a l'exterieur de l'ordre juridique formel), ont exerce une pression sur le droit compare en rapport avec son objet de connaissance (30).
Il ne peut etre contredit que le droit compare, depuis son apparition, n'a jamais suivi une seule.methode, et ceci, pour la simple raison qu'il n'a jamais eu un seul projet intellectuel sous-jacent (38) (ou une seule <<fonction>>, suivant la terminologie d'Edouard Lambert (39)).
Ainsi, des cibles ont ete identifiees et des methodes differentes ont ete developpees pour repondre a diverses conditions spatiales et temporelles et pour accomplir une multitude de differents projets intellectuels ou politiques (rationalisation descriptive des ressemblances et differences, reformes legislatives, unification du droit, exportations des modeles juridiques dans les colonies, resistance a l'imposition, etc.) (43).